Circuit de Trail: Boucle n°2 de Chateau-Chinon

Trail à Château-Chinon (Ville)
17.0 km
Trail
2h
Moyen
  • Ce parcours de 17 km et près de 450m D+, vous em-
    mène sur les pentes de Château-Chinon, découvrir ou
    redécouvrir la situation de promontoire de la capitale
    morvandelle (D+ 530m).
    Le site de départ étant un peu excentré de l’objectif
    (rejoindre la vallée d’Yonne et le sommet de Château-
    Chinon appelé «le Calvaire»), il est nécessaire d’effec-
    tuer 1500 mètres sur bitume ou grands chemins qui
    permettent un échauffement progressif. Il est impossible
    aussi de ne pas traverser une première fois...
    Ce parcours de 17 km et près de 450m D+, vous em-
    mène sur les pentes de Château-Chinon, découvrir ou
    redécouvrir la situation de promontoire de la capitale
    morvandelle (D+ 530m).
    Le site de départ étant un peu excentré de l’objectif
    (rejoindre la vallée d’Yonne et le sommet de Château-
    Chinon appelé «le Calvaire»), il est nécessaire d’effec-
    tuer 1500 mètres sur bitume ou grands chemins qui
    permettent un échauffement progressif. Il est impossible
    aussi de ne pas traverser une première fois la route me-
    nant à Autun (km 0,8), endroit où nous vous invitons à la
    plus grande vigilance. Avant cette traversée, vous aurez
    évolué sur un chemin qui était jusque dans les années
    30 l’ancien tacot, nom donné au chemin de fer morvan-
    diau. Nombreux sont les témoignages qui racontent que
    dans les montées les plus abruptes, il était préférable
    de descendre des wagons pour soulager la machine.
    Repensez-y plus tard quand vous éprouverez certaines
    difficultés à grimper quelques côtes !
    En parlant de «talus», le premier
    se fait (malheureusement) sur route
    (km 1,200). Les bâtiments sur votre
    gauche rappellent le passé indus-
    triel de la ville. Les usines DIM fer-
    mées à la fin des années 2000 sont
    aujourd’hui reconverties en site de
    vente locale de jambons et terrines
    du Morvan. Nous vous conseillons de
    les goûter un peu plus tard car nous
    redoutons des vibrations néfastes à
    votre digestion dans la longue des-
    cente qui vous mènera dans le fond
    de la vallée d’Yonne.
    Après le 3ème kilomètre, vous
    retrouverez le vieux tacot avant de
    définitivement plonger dans le fond
    de vallée. Après avoir longé la plus
    célèbre des rivières morvandelles
    (c’est elle qui coule à Paris et non
    la Seine, sans chauvinisme aucun,
    preuve scientifique à l’appui !) vous
    allez prendre une trace sur votre
    gauche (km 5). De gros blocs grani-
    tiques rappellent la tumultueuse histoire géologique du
    secteur. Ne soyez pas surpris si dans cette portion très
    sauvage et isolée vous trouvez des grimpeurs : un site
    d’escalade, dit du Fond d’Yonne, se trouve ici. Progres-
    sivement, vous allez abandonner cette belle futaie pour
    passer dans une zone résineuse après la traversée d’un
    ruisseau pouvant, selon la période, se transformer en
    torrent. Au km 6,5, il sera temps de penser à remonter
    vers le calvaire. Cette montée se fera en deux temps.
    Un premier talus d’environ 150 mètres de D+ vous
    rapprochera des faubourgs de Château-Chinon (km
    7,5). Un temps de récupération sur un chemin creux et
    caillouteux typique vous permettra de souffler un peu.
    Le second talus vous mènera au sommet en alternant
    sentiers et monotraces. Une belle ouverture
    paysagère s’offre à vous près du monument
    dédié à l’ancien président de la République
    François Mitterrand, qui aimait venir ici se
    reposer (km 9,5). La montée finale vers les ruines du
    vieux château est assez raide mais la récompense est
    belle au sommet (km 10,5). Face à vous, les bas pla-
    teaux du Bazois à l’ouest. Au sud, en direction du vieux
    Château-Chinon les plus hauts sommets du Morvan,
    dont le Haut - Folin reconnaissable à son antenne rouge
    et blanche.
    Une nouvelle trace descendante vous permet de re-
    joindre la ville en passant devant le musée du Septen-
    nat puis par des ruelles discrètes, des zones d’escalier,
    quelques passages étroits jusqu’à la mairie (km 11,5).
    Il vous est impossible de manquer la fontaine animée
    réalisée entre 1987 et 1988 par Niki de Saint Phalle et
    Jean Tinguely, commandée par F. Mitterrand, pour la
    ville dont il fut le maire. La rue du Terreau, fort pentue,
    vous mènera vers la D978, à traverser avec prudence
    puis la longer peu de temps avant de regagner les che-
    mins granitiques d’une belle forêt résineuse.
    A l’entrée de la forêt résineuse, le chemin est caillou-
    teux, parfois raviné. Une forte butte (km 14) est sur
    votre gauche. Elle est courte -150 mètres- intense mais
    magnifique dans la mousse épaisse. Dans le sentier
    rectiligne, reprenez votre souffle avant d’entamer une
    descente. Au bas de celle-ci, le chemin qui vous rap-
    proche de l’arrivée est relativement rectiligne : c’est
    une voie ancestrale romaine, à profil montant. Avant le
    centre équestre, un heureux chemin plus traditionnel
    du Morvan, fortement descendant, vous mènera entre
    résineux (et champignons à l’automne) et le ruisseau
    qui dévale dans la vallée vers Champcheur. Telles les
    montagnes russes, la remontée sera tout aussi brutale.
    Le talus fortement érodé se divise en 3 paliers : c’est
    court mais c’est intense (20/22%) et un peu violent en
    cette fin de parcours mais pour terminer et apaiser vos
    cuisses en feu, le dernier kilomètre est une monotrace
    hyper-ludique, sinuant entre les feuillus et résineux
    dans la mousse épaisse. Vous arrivez par la partie
    haute de la base nature